Le Père Javier Álvarez-Ossorio, Supérieur Général depuis 2006 était le président de notre assemblée capitulaire. Il lui revenait donc le droit de prononcer le discours de clôture du 38 ème Chapitre Général. Mais quelques minutes après cela il rentrait dans ses nouvelles fonctions de Supérieur Général pour les six ans à venir, puisqu’il vient d’être réélu durant ce chapitre. C’est lui qui convoquera le prochain chapitre    ( qui sera le 39ème !) en… 2018 ! Nous vous transmettons ses paroles :

Chers frères :

“Ayez du sel entre vous”, nous dit  Jésus, “et vivez en paix”. Chaque fois que nous terminons la célébration de l’Eucharistie, nous sommes invités à « aller en paix ». Maintenant que s’achève ce Chapitre Général, mon souhait est que nous puissions repartir d’ici –certainement fatigués – mais avec au cœur une paix sereine et joyeuse, sachant que nous avons travaillé au service de nos frères, et au service de « l’œuvre de Dieu » dans le monde, la « Mission de Dieu »  du Royaume que Jésus nous a amené. 

Allons en paix. Allons avec du « sel ». allons pleins de reconnaissance parce que ce qui s’est passé ici (c’est-à-dire un mois complet de vie ensemble, de prière, de partage, de travail avec des personnes si diverses) est sûrement un signe de l’action de l’Esprit « Personne ne peut dire « Jésus est Seigneur s’il n’est pas animé par l’Esprit » dit saint Paul. De la même manière je crois que rien ne peut créer une fraternité comme celle que nous avons vue tous ces jours si ce n’est  ce même Esprit du Ressuscité. Dieu est parmi nous et pour cette raison nous sommes joyeux.

Ce Chapitre a-t-il servi à grand-chose ? Nous ne le savons pas encore. Nous avons dit comment nous allons organiser la solidarité économique dans la Congrégation, les prochaines années. Nous avons décidé la mise en marche de quelques équipes de travail (pour le patrimoine historique et spirituel, pour la branche séculaire, etc.). Ont été ouverts quelques domaines d’action auxquels il faudra donner forme (la nouvelle communauté à Louvain, le procès de béatification des « martyrs de la commune » de Paris »). Il a été demandé d’approfondir des thèmes comme celui de l’internationalité avec ses conséquences pratiques dans le domaine de la formation et dans les mouvements de personnel.

Mais, par-dessus tout, nous avons envoyé à la Congrégation un message sur la mission, un message fondé sur la foi en Jésus et appelé à toucher les domaines de : notre vie en communauté, l’évangélisation aux « marges », l’exercice du ministère presbytéral, le souci de répondre à notre vocation jusqu’à la fin de notre vie, et le ministère d’adoration réparatrice. Trois « icônes » (ou figures) éclairent cette invitation à nous renouveler dans la mission : Damien (avec sa passion pour les plus délaissés), les martyrs (avec leur valeureux témoignage de foi), Eustaquio (avec son service de paix, de santé et de réconciliation).

Quel fruit peut produire ce message dans la Congrégation ? Nous ne le savons pas encore. Cela dépendra en grande partie de ce que nous, les capitulants, serons capables de transmettre à nos frères. Cela dépendra, comme nous le disait hier notre facilitateur, de la manière dont chacun de nous se sentira touché par ce qui s’est passé ici. Nous sommes très différents et je suis conscients que, parmi nous, quelques-uns repartent confiants et très motivés alors que d’autres  terminent ce chapitré sceptiques et sans convictions. Quoi qu’il en soit, le fait d’avoir participé à cette instance suprême de l’autorité dans la Congrégation nous engage  tous à un effort commun de porter  aux frères ce qui a été décidé ici : le présenter comme quelqu’un qui porte  une semence, plein d’espoir, disposé à la semer et à travailler pour qu’ elle puisse  croître.

Confions aux Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie les fruits de ce Chapitre. Ils sont les « deux roues » sur lesquelles reposent le véhicule de la Congrégation. Demandons que le Seigneur construise la maison. L’un plante, l’autre arrose, mais c’est Dieu qui donne la croissance.  »

Avec la clôture de ce Chapitre, s’achève le mandat de l’actuel Gouvernement Général et commence le service du nouveau Gouvernement. J’ai déjà eu une première rencontre avec les nouveaux conseillers ; demain nous en aurons une autre et nous nous réunirons aussi avec le nouveau Gouvernement des sœurs. Les membres du Gouvernement Général des frères nous sommes mis d’accord pour être tous à la maison générale avant le 10 novembre. Entre temps, je me chargerai, en lien  avec le secrétariat général, de l’édition des décisions capitulaires qui vous arriveront  en format numérique d’ici peu de jours et éditées en livret dans quelques semaines.

Ces paroles de clôture  ne disent pas tout,  loin  s’en faut. J’ajouterai quelques autres considérations dans l’homélie de ce soir lors de  l’Eucharistie, que nous célébrerons ensemble avec les sœurs.

Je conclus simplement avec un dernier mot juste et nécessaire : MERCI :

–      A tous les capitulants pour leur participation et pour tout ce qu’ils ont pu apporter de bien, surtout la « bonté du cœur » dans les relations avec les autres.

–      A ceux qui ont été dans les « services spéciaux » : comité » directeur, commissions de rédaction, toutes les autres commissions (liturgie, loisirs, lettres, révision des actes, arrangement de la salle, blogs). 

–      Au Facilitateur: Paul Smyth (il m’a dit que depuis qu’il est entré dans la vie religieuse, ce temps -avec nous- a été le plus long temps en dehors   de sa communauté !)

–      Aux interprètes : pour leur professionnalisme et flexibilité pour s’adapter à nos besoins. Ils ont rendu possible un renouvellement du prodige de la Pentecôte…

–      Aux traducteurs de textes depuis chez eux (par courrier électronique): Mat Shanley, David Reid, Alphonse Fraboulet, Jean-Claude Lefranc, Miguel Díaz, Álvaro de Luxán.

–      Aux Secrétaires : Remi Liando, Maria Centofanti, Chris Santangelo, Eduardo de Haza.

–      A la Maison Générale : Alfred Bell (postulateur, utilités  de la salle commune, audience avec le pape…), Paul Lejeune (supérieur  local, archiviste, conservateur du musée…)                                                                                                                       –      A  Raja Sebastian (que sera nommé demain comme nouvel Econome Général.   Matías Valenzuela (frère chilien sscc étudiant à Rome).                                                  –      A Ed Popish: économe du Chapitre, accueil, service des bus… Il termine demain comme Econome Général.                                                                                            –      A Richard McNally, Eduardo Pérez-Cotapos, Radek Ziezio: que termine leur service au Gouvernement Général. Comme dit le psaume : 3 Ils reviennent chez eux en chantant… ».                                                                                                                   –      Aux sœurs « Servantes du Christ-Roi » et à tout le personnel de la maison qui nous a si bien accueillis et si bien servis.

photo de Fernando Cordero

–      Merci à Dieu, qui nous a bénis par le don de la foi en son Amour, amour manifesté en Christ, amour qui dépasse toute attente et toute connaissance, amour qui nous offre quelque chose d’incomparablement meilleur que tout ce que nous pouvons imaginer… Merci à Dieu qui nous a rassemblés dans cette famille des Sacrés-Cœurs au service desquels nous voulons vivre et mourir.  

Constatant que les jours prévus pour le Chapitre sont arrivés à leur terme et que les thèmes de l’agenda de ce Chapitre ont été suffisamment étudiés, je vous pose la question, frères capitulants : êtes-vous d’accord pour que nous procédions à la clôture du Chapitre ? (…) vote des capitulants.

 « Je déclare clos le 38ème  Chapitre des frères de la Congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie et de l’Adoration perpétuelle du Très Saint sacrement de l’autel. « 

(Traduction Jean-Claude Marjou)

Il  s’en est suivi la signature pour accord des Actes du Chapitre par chaque capitulants.

Publicités