Ce jeudi nous avons repris le travail sur le document central du chapitre, celui sur la MISSION. Ce va et vient entre l’assemblée, l’équipe de rédaction et encore l’assemblée, peut paraître parfois ardu avec la question des langues et des cultures. Mais ce travail est fort intéressant car il est au cœur de notre vie religieuse. Les cinq chapitres qui sont retenus pour l’instant et en résumé sont les suivants :

Détail du tableau  la « Vision du Bon Père » au Grenier de la Motte d’Usseau

– Nous ne pouvons réellement exercer notre mission, si nous ne mettons pas le vivre en communauté, dans la simplicité, le partage des biens, la prière… comme premier élan pour la mission.

– Le chapitre souligne et insiste pour que nous allions vers les situations de « marges » annoncer l’Evangile, vivre la solidarité avec les plus fragiles, dans les lieux  « frontières »… En ce sens nous ne voulons pas perdre de vue les figures sscc qui nous inspirent et nous guident : Damien, les martyrs de la foi du 20ème siècle, Eustaquio…

– Le chapitre prend acte et veut réfléchir sur le fait que notre congrégation est composée essentiellement de frères-prêtres. Nous prenons le temps de partager sur cette réalité. Le ministère ordonné conditionne beaucoup notre processus de formation initiale (par exemple) et la manière de travail en Eglise…

– Le chapitre rappelle et insiste sur le fait que notre  » processus de formation, de croissance et de renouvellement de notre vie religieuse dure jusqu’à notre mort ». Il va plus loin en disant  » il convient de se préparer à nous laisser conduire, à accepter les limitations progressives dues à la vieillesse »… Ainsi le chapitre veut nous inviter à « VIVRE ET MOURIR AU SERVICE  DES SACRES-CŒURS » !

– Nous avons ajouté un thème qui n’était pas présente au départ, sur le Mystère de l’Adoration et le ministère de l’Adoration Réparatrice. Le chapitre invite une fois de plus chaque frère à « réaffirmer son engagement pour l’adoration quotidienne »

Nous ne sommes qu’à la moitié de la traversée, mais nous ne désespérons pas de vous offrir un document plein de réalisme et d’enthousiasme !

Vous lisez les billets du Père Iscope… sachez que les membres du chapitre ne savent toujours pas qui se cache derrière ce pseudonyme. Le responsable du blog, lui sait, mais il est tenu au secret de ses sources ! Comme tout journaliste professionnel qui se respecte !

Publicités